Diasporamag

MAGAZINE
  AGENDA     ASSOCIATIONS     ENSEIGNEMENT     BONNES ADRESSES     PARTENAIRES     LE SITE  
Livres à la une
Communiqués
Portraits
L'oeil de Jilda
Gros Plan
Ohan Dourian - Paradoxe arménien
Le joli rêve de Shaké Mouradian sur MMC Books
Hamaskaïne invite Serge Avédikian
Viviane Tahan Etjémésian
Armen Agop - Sculpteur
Le Trio Ververi chez vous
André Manoukian et l'âme arménienne.
Archéologie - Chaussure, jupe et chèvre...
La plus petite boutique de demi-gros au monde
Mayor - Un artiste atypique ....
Haybook, votre bibliothèque... par Jilda Hacikoglu
Ni pour, ni contre, Chronique anglo-saxonne
Shaké Mouradian
Florent Kolandjian
Cédric Apikian
Mathieu Zeitindjioglou
CLEAN ART PLANET
Sous l’eau, rien n’est plus transparent.
Sorgues - Le Pont des Arméniens
Livres
Cds à la une
Vidéos-Diasporamag
Généralités:
Page d'accueil
Contacts
Passer une annonce
Liens
Mentions légales

CLEAN ART PLANET

- Gilles Cenazandotti, artiste plasticien, Charles Antoine Sansonetti (Missakian), réalisateur et Thierry Ledé, photographe, ont créé "CLEAR ART PLANET", pour redonner sens à tous les objets que la mer reçoit des hommes et qu'elle rejette.

Ces objets portent les traces violentes de la mer, comme de notre civilisation. Des milliers d'objets qui nous parlent, aujourd'hui et maintenant, un état des lieux.



Le trio de "CLEAR ART PLANET" crée une oeuvre unique en associant l'image à l'objet trouvé, dans le but de mieux les restituer à son propriétaire...Nous tous .

Sortir de l'eau un déchet, le répertorier, relever sa position GPS.
L'objet collecté est exposé et photographié. Il est agrandi comme un vestige ethnologique, un constat, une preuve.

"CLEAR ART PLANET"", interpelle le regard de l'homme où il se pose. Dans une galerie parisienne ou bien virtuelle, on retrouvera une tong perdue, un jouet d'enfant, un briquet jeté, puisque jetable...

"CLEAR ART PLANET" = Actions artistiques, préventives et informatives ...


FROM "CLEAR ART PLANET" TO "CLEAN ART PLANET"

Thierry Ledé, photographe,

La vocation de "ClearArtPlanet" est d'exposer à la vente ce que la mer produit, via ses CLEAN ART EXIB en galeries, autant que sur sa "CLEAR ART GALLERY" via le web ...

Au moindre prix afin de ne pas spéculer sur l'oeuvre artistique attaché à l'objet lui même, mais au contraire le démultiplier afin de le libérer de cet écueil.

"CLEAR ART PLANET", avec les bénéfices de ses ventes, retourne sur le terrain pour le nettoyer.

Ce n'est pas tant l'action en elle-même que le message qu'elle transmet sur le terrain, qui reprend du sens.
Ce ne sont plus des artistes qui ramassent des objets, mais des équipes, des jeunes, des associations de"CLEAN ART PLANET", qui font oeuvres utiles.

"CLEAR ART PLANET", collectif des artistes Gilles Cenazandotti et Thierry Ledé, génère "CLEAN ART PLANET" fondation planétaire à la mesure de la mer.

"CLEAN ART PLANET" = Actions associatives et curatives...

The "CLEAN ART PLANET" project, à besoin de tout le monde pour nettoyer, et plus encore pour ne plus salir ...
T&G

"La mer n'est pas notre avenir, car elle est notre poubelle que l'on ne vide jamais".
Charlie Sansonetti.

http://www.clearartplanet.com/ & http://cleanartplanet.com/



CLEAN ART PLANET LE FILM

clean art planet from cleanartplanet on Vimeo.

a film by / Charlie Sansonetti (Missakian) & Luciano Lepinay
original pictures / Thierry Ledé & Gilles Cenazandotti
3d animation / tchack - Florent Bégu & Santine Munoz
music / Félix Le Bars & Dimitri Artemenko
sound design / farra vox - Charles Van Der Eist

Sous l’eau, rien n’est plus transparent.
Quel est le message d’une bouteille jetée à la mer ? Une bouteille de soda qui pollue l’homme ou une bouteille d’eau qui pollue l’eau ?
C’est jeté et c’est dans la nature, mais est-ce dans la nature de l’homme, de jeter ? La bouteille a roulé dans les rouleaux et il n’y a plus d’écrits dans son goulot. La gorge sèche. Quand nous avons le vague à l’âme, nous nous tournons vers la Mer, et la Mer, vers qui se tourne-t-elle ?
La Mer n’est pas cette autoroute pour bateaux, offrant de multiples horizons à tous les marins du monde, elle n’est pas cet aquarium géant qui nourrit l’humanité en multipliant les pêches miraculeuses, elle n’est pas cette réserve d’eau naturelle infinie qui décide de nos climats, elle n’est pas notre prochain pourvoyeur de pétrole ou autre matière première.
La Mer n’est pas notre avenir puisqu’elle est notre poubelle que l’on ne vide jamais.

La Mer est devenue cette machine à laver géante, bloquée sur un seul programme, sans espoir de vidange. Elle est cette usine vivante, cette esclave qui tourne en 3/8 et qui défie les records d’énergie autonome, celle qui ne croulera jamais sous les charges sociales et qui brasse et brassera indéfiniment. Sa suprématie est indétrônable et aucun industrieux au monde ne songe à la talonner.
La Mer est une jungle, où tout bouge, où rien n’est à personne et tout est à tout le monde. Mais n’est-ce pas ce monde idéal, à personne et à tout le monde, que l’humanité cherche désespérément à reproduire sur terre ? En vain…
Le hic, c’est que la Mer ne poursuit pas de but particulier. La Mer ignore avoir enfanté l’homme, comme elle n’a pas vocation à le sauver.
Mer, le pire serait de te dire je t’aime, tandis que tes lèvres se poseraient sur les miennes pour mieux m’en empêcher.
Mer, tu n’es plus ma terre…
by the CLEAN ART PLANET project
Clean Art Planet est sollicité pour sa sagacité, ses mots et ses images. C’est ce cocktail qu’il trouve opportun de servir aujourd’hui aux jeunes générations, celles à qui l’on ne peut plus trop promettre, celles qui, pourtant, hériteront de beaucoup de nos maux.

Sur terre, la vérité est encore bonne à boire…