Diasporamag

MAGAZINE
  AGENDA     ASSOCIATIONS     ENSEIGNEMENT     BONNES ADRESSES     PARTENAIRES     LE SITE  
Livres à la une
Communiqués
Portraits
L'oeil de Jilda
Gros Plan
Ohan Dourian - Paradoxe arménien
Le joli rêve de Shaké Mouradian sur MMC Books
Hamaskaïne invite Serge Avédikian
Viviane Tahan Etjémésian
Armen Agop - Sculpteur
Le Trio Ververi chez vous
André Manoukian et l'âme arménienne.
Archéologie - Chaussure, jupe et chèvre...
La plus petite boutique de demi-gros au monde
Mayor - Un artiste atypique ....
Haybook, votre bibliothèque... par Jilda Hacikoglu
Ni pour, ni contre, Chronique anglo-saxonne
Shaké Mouradian
Florent Kolandjian
Cédric Apikian
Mathieu Zeitindjioglou
CLEAN ART PLANET
Sous l’eau, rien n’est plus transparent.
Sorgues - Le Pont des Arméniens
Livres
Cds à la une
Vidéos-Diasporamag
Généralités:
Page d'accueil
Contacts
Passer une annonce
Liens
Mentions légales

- A DECOUVRIR - Anthropologue - conférencier - Réalisateur de documentaire - Florent Kolandjian est né en France. Il est issu de la troisième génération et a décidé de partir à la recherche de ses racines... Découvrez l'Arménie à travers ses mots et ses images...



C'EST PARTI !

Dans l'avion, au départ de Paris, l'hôtesse me place siège 10 A.

A ma droite, côté hublot, un père de famille emmène sa femme et ses enfants, visiblement pour la première fois, en Arménie. Ils viennent de Los Angeles.

A ma gauche, de l'autre côté du couloir, il y a Vatche et Sevan Demirdjian, 2 artistes arméniens originaires du Liban et de Turquie. Je les ai rencontrés peu de temps auparavant lors des journées de commémoration du Génocide arménien, les 23 et 24 avril 2010.

L'américain demande au stewart si nous survolons la Turquie.

Après avoir pris renseignement auprès du pilote, le stewart répond par la négative. L'espace aérien, tout comme la frontière terrestre entre la Turquie et l'Arménie, reste interdit.

Je repense aux différentes manifestations pour la reconnaissance du Génocide auxquelles j’ai participé. Le besoin de reconnaissance qu’éprouvent les arméniens semble aller au-delà d'une criminalisation de l'état Turc. Le besoin de commémorer et la demande de reconnaissance qu’ils expriment est un message pour l'avenir : "Plus jamais çà !"

Je pars aujourd'hui en Arménie pour retrouver les racines culturelles qui se sont peu à peu enfouies du fait de l'exil forcé. A l’évidence, je ne suis pas le seul et ces premières rencontres m'encouragent dans ce projet. Nous avons apparemment tous besoin de savoir d'où nous venons pour comprendre où l'on va !

POUR LA SUITE....RENDEZ-VOUS SUR LE BLOG DE FLORENT KOLANDJIAN

Florent Kolandjian est né en France, issu de la troisième génération d’immigrés, la démarche en anthropologie visuelle que j’ai mise en place lors de ma formation en anthropologie à l’EHESS vise à expliquer la formation d’une identité culturelle en analysant les symboles historiques matérialisant la mémoire collective. Aussi, mon voyage en Arménie sera rythmé par la visite des lieux symboliques qui étaient exposés dans le salon de mes grands-parents. La localisation de ces symboles autour de la route menant de l’Arménie au Karabagh, appelée route de la vie, elle est à l'origine du titre de mon film documentaire : Hayastan, la route de la vie.

POUR LA SUITE....RENDEZ-VOUS SUR LE BLOG DE FLORENT KOLANDJIAN

T : + 33 (0) 6 46 40 73 75
T : + 374 (0) 77.71.43.98 (Arménie)