Diasporamag.com
AGENDA MAGAZINE ASSOCIATIONS ENSEIGNEMENT BONNES ADRESSES LE SITE
Livres à la une
The Greedy Sparrow de Lucine Kasbarian
Saint Grégoire d’Arménie - Patron de Tallard
Les pierres & l'âme de Rémy Prin
Dis-lui son nom - Henri Aram Hairabédian
Je pars pour Venise - Jean-Paul Ceccaldi
La Lumière d’Arménie de Jean-Michel Berts
La valise de mon oncle
Mémoires d'une déportée arménienne
Les Arméniens en France..
Arméniens d'ici et d'ailleurs - Editions Glénat
Mémoire de la douceur qui vient
"Le chemin de ma vie- Mme Manouche Chamirian
100 et une figures.. par Claude-Hraïr Heratchian
Samuel de Raffi - Editions Thaddée
Le Cherche-bonheur - Michael Zadoorian
Francis Veber - Que ça reste entre nous
Communiqués
Portraits
Gros Plan
Livres
Contacts
Liens
Mentions légales
Page d'accueilMAGAZINELivres à la uneJe pars pour Venise - Jean-Paul Ceccaldi
- Je pars pour Venise - Jean-Paul Ceccaldi -

- Je pars pour Venise - Jean-Paul Ceccaldi - Un séjour à Venise et un récent voyage en Arménie lui ont inspiré son dernier ouvrage « Je pars pour Venise…etc. » (Editions Ancre latine, mars 2011), dans lequel il invente un nouveau personnage : Calixte.



Ce héros, hanté par l’ombre de Corto Maltese, nous invite à l’accompagner pour la cité des Doges avant de nous embarquer, pas à pas, dans un long périple qui nous conduit jusque dans le Sud Caucase via la Turquie et la Géorgie. Son voyage est jalonné de rencontres et de découvertes. L’actualité se mêle à la fiction pour soulever des thématiques identitaires communes auxquelles les deux auteurs sont attachés.
Site de l’éditeur : http://www.ancrelatine.eu/


Jean-Paul Ceccaldi est auteur de polars et organisateur du Festival du polar corse et méditerranéen qui, en juillet prochain, tiendra sa cinquième édition à Ajaccio. Son personnage récurrent Mathieu Difrade, surnommé le « Flicorse », est présent dans une trilogie avec les saisons « L’Ajaccienne », « Tamo ! Samo ! » et « Complices obscurs ». Dans le dernier volet, on apprend que son épouse est issue d’une famille arménienne, résidant à Marseille.



C’est, pour l’auteur, l’occasion d’évoquer les génocides. Son héros devient, tout naturellement, le meilleur ami d’Ardé l’Arménienne, dans « Kebab story », coécrit avec Ida Der-Haroutunian (auteure d’un recueil de nouvelles : « Les yeux verts de Sardarabad »). Dans ce double « je » (féminin/masculin, arménien/corse), c’est lui, en effet, qui mènera l’enquête sur d’étranges trafics d’œuvres d’art liées au génocide de 1915 et qui débouchera sur des réseaux ultranationalistes proches des « Loups gris ». L’auteur, sensibilisé par les problèmes identitaires et les génocides, vient de publier son dernier roman qui sera présenté au Salon du livre de Paris par les Editions Ancre latine, au stand de la Corse.

Site de l’éditeur : http://www.ancrelatine.eu/

et pour commander Librairie Dialogues